Milieu scolaire

Contexte

Expérimentée dès septembre 1996, la médiation sociale en milieu scolaire a été confiée en septembre 1999 à Citéo, qui l’a consolidée et développée à l’échelle de la Métropole Européenne de Lille, conformément au plan d’actions prioritaires du Contrat Local de Sécurité Transports de Lille Métropole. En 2012, Citéo intègre le projet national de développement de la  médiation sociale en milieu scolaire porté par France Médiation et soutenu par le FEJ (Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse). Citéo intervient alors dans 10 nouveaux sites scolaires dans la région Hauts-de-France, ce qui représente 40 établissements scolaires (1 collège et 3 écoles de rattachement par site). À l’issue de cette expérimentation de 2 ans, 8 sites sont maintenus.


Citéo dispose dès lors d’une équipe de 28 médiateurs sociaux en milieu scolaire dont 21 sur le territoire de la MEL.
Citéo souhaite étendre à l’ensemble des collèges dans lesquels un médiateur est présent, la possibilité d’intervenir dans 1 à 3 écoles primaires de rattachement. Cette nouvelle dimension du dispositif est opérationnelle depuis la rentrée scolaire 2015. De nouveaux sites pourraient également être couverts en fonction des soutiens financiers publics.

.

En savoir plus...

Objectifs et missions

Centrée sur des objectifs de prévention de la délinquance, d’éducation à la citoyenneté et de lutte contre l’échec scolaire, l’action des médiateurs sociaux en milieu scolaire répond aux problématiques de lien entre les établissements scolaires et l’environnement socio-culturel des jeunes. Elle s’articule autour des trois axes d’intervention suivants :
• Médiation et prévention / gestion de situations conflictuelles (risques, incivilités, comportements violents, harcèlement en milieu scolaire).
• Médiation et prévention du décrochage scolaire par la découverte de l’environnement, le développement de la relation école-famille-quartier et l’ouverture sur le monde professionnel.
• Médiation et valorisation des potentiels des élèves par l’expression culturelle, sportive et citoyenne.

Dispositif

• Moyens humains : 28 médiateurs sociaux et 2 managers.
• 28 sites scolaires sur 15 communes de la Métropole Européenne de Lille et des Hauts-de-France à la rentrée scolaire 2016/2017.
• Ainsi, nous sommes présents dans les villes d’Anzin (Collège Jules Ferry), Avion (Collège Paul Langevin), Denain (Collèges Villars et Turgot), Douai (Collège André Canivez), Dunkerque (Collège Lucie Aubrac), Halluin (Collège Robert Schuman), Hellemmes (Collège Antoine de Saint Exupéry), Hem (Collège Raymond Devos), Lille (Collèges Paul Verlaine, Lévi Strauss, Boris Vian, Louise Michel et Moulins), Maubeuge (Collège Vauban), Mons-en-Barœul (Collège François Rabelais), Roubaix (Collèges Jean Lebas, Théodore Monod, Madame de Sévigné, Anne Frank, Albert Samain, Maxence Van Der Meersch et Charles Baudelaire), Tourcoing (Collèges Pierre Mendès-France et Lucie Aubrac), Villeneuve d’Ascq (Collèges Simone de Beauvoir et Le Triolo) et Wattrelos (Collège Emile Zola).

Indicateurs d’évaluation et de résultats

• Un système de gestion, suivi et analyse des données de l’activité (Médios) : indicateurs de réalisation, de résultat et d’impact de l’activité des médiateurs sociaux.
• L’évaluation de l’expérimentation nationale 2012/2014 sur 40 sites,  réalisée par le LIEPP (Laboratoire Interdisciplinaire d’Évaluation des Politiques Publiques), est restituée en juin 2015 : diminution de 11% du sentiment de harcèlement au collège, meilleure prise en compte des phénomènes de violence, renforcement du lien entre familles et école, augmentation du bien-être et de la sociabilité des élèves..., sont parmi les impacts clés mesurés.
• Mesure des impacts par le référentiel de la médiation sociale CITER (Cohésion sociale, Innovation et apprentissage, Tranquillité publique, contribution Economique et Reconnaissance) : amélioration de l’image et attractivité du site scolaire, baisse des tensions et des incivilités, responsabilisation accrue des élèves, développement des initiatives et valorisation des pôles d’excellence des jeunes, mise en réseaux, coproduction des acteurs de l’éducation (élèves, familles, communauté éducative…) et de l’environnement (associations de quartier, collectivités, transporteur…).

Chiffres-clés 2015/2016

• 30 programmes «projet»
• Plus de 20 000 scolaires touchés
• Plus de 10 000 élèves sensibilisés à la citoyenneté dans les transports en commun, à la sécurité routière, à la médiation par les pairs et à la prévention des violences et du harcèlement
• Des actions transversales réunissant plusieurs centaines de jeunes : les Rencontres Citoyennes, Cité’Sport, Cité’Co-Citoyen…
• « Mots sur Maux » : une tournée de la troupe de théâtre forum de Citéo pour sensibiliser au harcèlement
• Des événementiels correspondant à des besoins identifiés sur chaque territoire
• De multiples partenariats avec des entreprises et associations telles que Transpole, Entreprendre Pour Apprendre, la Prévention Routière, B’Twin Village, ENGIE…
• Une contribution forte dans les Comités d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté (CESC), les conseils d’école
• Une implication constante dans les travaux des groupes de travail de France Médiation sur la médiation sociale en milieu scolaire.

-----------------------------------------------

Témoignages


« Le dispositif permet la mise en place de réponses possibles plus nombreuses dans l’accompagnement personnalisé des élèves. Il enrichit l’équipe éducative d’une expertise différente. Il permet un ancrage facilité des actions de prévention de l’établissement vis-à-vis des familles et du quartier sur les problématiques citoyennes  ».
Monsieur SEDE, Principal du collège Paul Verlaine - Lille - Mai 2015
 

« L’impact vis-à-vis des élèves permet la diminution des actes d’incivilité et des violences. Il permet également la diminution du nombre d’exclusions à l’externe au profit d’inclusions à l’interne avec un travail sur la sanction, le règlement intérieur, avec le médiateur. Entre l’équipe pédagogique et les élèves, le dispositif contribue à un climat serein, permettant une communication plus positive. Ainsi le nombre de sanctions diminue. Elles sont plus positives, mieux comprises et mieux acceptées par les élèves. La présence du MSMS apporte également un éclairage à l’équipe éducative sur le jeune dans son quartier, dans sa famille ».
Monsieur WAUCHEUL, Principal du collège Canivez - Douai - Mai 2015

«  Les accompagnements du MSMS (dans les transports) sont intéressants dans la mesure où ils permettent de prévenir des violences et jouent un rôle économique. Cette forme physique d’accompagnement permet également de rassurer certains élèves menacés ou en insécurité ».
Monsieur DECOOL, Principal du collège Louise Michel – Lille – Mai 2015

Citéo - La médiation au coeur du quotidien

Ademn association pour le développement de l'emploi par les métiers nouveaux

71 rue de Paris - 59000 Lille

Tél. : 03 28 38 97 71 / Fax : 03 28 38 97 72

Contactez-nous |  Plan du site |  Mentions légales