Référentiel métier

Le référentiel métier se compose de 9 activités clés:

1. La présence active de proximité
Les médiateurs vont à la rencontre des habitants, se font connaître et reconnaître en particulier des populations fragilisées ou isolées, y compris à leur domicile, afin d’aller au devant des besoins latents à révéler ou exprimés. Cette démarche consiste à aller vers, rassurer, prévenir, informer et orienter. Cette activité de proximité prend plusieurs formes : soit des « tournées » organisées par équipe sur les espaces ouverts au public ; soit des lieux d’accueil identifiés comme tiers référent.

2. La gestion de conflits en temps réel ou sur un temps différé
Les médiateurs agissent tant sur les conflits en temps réel, observés sur les espaces ouverts au public, qu’en temps différé sur sollicitation directe d’un habitant ou d’un partenaire. Dans ce dernier cas, ils interviennent soit par la médiation dite « navette » en rencontrant séparément chacun des protagonistes, soit par la médiation dite « table ronde » en organisant une confrontation directe entre les habitants. Cette dernière forme implique la réunion des différents protagonistes, ainsi que le suivi des accords obtenus. Les conflits ont trait à des nuisances sonores, des problèmes d’hygiène et sécurité, de regroupement dans les parties communes ou au pied des immeubles, à des insultes et des menaces, des dégradations volontaires, des conflits d’usage et d’interprétation des règles de vie commune…

3. La veille sociale territoriale
Par capillarité, les médiateurs s’imprègnent des changements et évolutions qui s’opèrent au sein des rapports sociaux en référence à un espace spécifique et à une inscription temporelle. Ils contribuent ainsi avec leurs partenaires à l’expertise sociale territoriale, par leurs retours d’expériences sur les problèmes particuliers et collectifs de la vie quotidienne et leurs connaissances plus générales liées aux contextes d’intervention. Cette activité peut se décliner sous forme d’un baromètre d’ambiance, d’un observatoire, d’une cellule de veille…

4. La mise en relation avec un partenaire
Les médiateurs sont saisis d’un certain nombre de situations qui nécessitent des passages de relais ciblés impliquant des professionnels qualifiés et constitués en réseau de partenaires au vu des besoins identifiés. Une partie de cette activité consiste ensuite à s’assurer de la réalité et de la continuité de la prise en charge. En fonction des besoins recensés, la mise en relation se fera par exemple avec des professionnels du champ social, de la santé, de l’éducation, de l’emploi, du droit et de la justice…

5. La concertation avec les habitants et les institutions
Les médiateurs participent et organisent des réunions avec les habitants et les institutions afin de favoriser l’expression de chacun, les échanges, les débats, voire de faire remonter et/ou descendre les attentes, les contraintes et les propositions d’amélioration de la vie quotidienne et du cadre de vie. Il s’agit de faciliter la démocratie locale, de mobiliser et d’impliquer les différents acteurs.

6. La veille technique
Les médiateurs relèvent les dysfonctionnements et les dégradations, les signalent et les transmettent aux services appropriés et compétents. Ils se renseignent sur les suites données et en informent, le cas échéant, les requérants.

7. La facilitation et/ou gestion de projets
Les médiateurs encouragent et facilitent, voire mettent en œuvre les projets au profit des habitants (sortir de l’isolement, développer son réseau social, s’impliquer dans la vie de la collectivité…). Ils accompagnent et développent les projets collectifs pouvant servir d’activité support au mieux vivre ensemble (projets de rencontres culturelles, sportives ou de loisirs, mobilisation citoyenne autour de repas de quartier…).

8. La sensibilisation et/ou la formation
Les médiateurs participent ou engagent des actions de sensibilisation, de qualification et de diffusion d’informations contribuant à l’évolution des comportements et des pratiques de l’ensemble des acteurs (habitants, partenaires, institutions…). Cela peut déboucher sur la mise en place d’une ingénierie de formation pour élaborer des modules pédagogiques portant sur l’amélioration des compétences relationnelles et comportementales (gestion de conflits, communication, assertivité et estime de soi, appréhension des diversités culturelles…). Leur connaissance des différents publics conduit d’autres professionnels à solliciter spécifiquement les médiateurs pour mener des actions de sensibilisation ciblées (maîtrise de consommations énergétiques et économies d’énergie, participation à des campagnes de prévention sur la santé, la sécurité, la citoyenneté, l’accès au droit…).

9. L’intermédiation culturelle
Les médiateurs agissent comme passerelle pour aider les personnes à s’adapter individuellement ou collectivement à leur environnement sociétal en utilisant et en portant à la connaissance des institutions, la spécificité des valeurs de leurs cultures d’origine, de leurs parcours de vie ou encore de leurs situations sociales (intégration de l’altérité).

Source : www.francemediation.fr

Citéo - La médiation au coeur du quotidien

Ademn association pour le développement de l'emploi par les métiers nouveaux

71 rue de Paris - 59000 Lille

Tél. : 03 28 38 97 71 / Fax : 03 28 38 97 72

Contactez-nous |  Plan du site |  Mentions légales